Lombalgie commune chronique

Vous avez mal en bas du dos depuis plusieurs mois, vous n’avez pas de pathologie particulière, votre seul problème c’est la douleur dans la zone lombaire  que vous resentez quasi tout le temps mais sutout au réveil ou après de longues périodes en position assis. Et si tout cela ne venez pas de votre dos ???

Explications

L’enchaînement de nos vertèbres cervicales, dorsales, lombaires, de notre sacrum et de notre coccyx forme notre courbure vertébrale.

Habituellement composée de 2 lordoses (creux au niveau cervicale et lombaire) et d’une cyphose (bosse au niveau des dorsales), notre colonne respecte un équilibre qui permet à notre tête de se tenir droite.

 

Pour autan il n’y a pas de courbure “normale”, nous avons tous une ligne de colonne qui a été formée par les contraintes mécaniques que nous lui avons appliquées.

 

En revanche, certaines courbures sont douloureuses. C’est le cas de l’hyperlordose lombaire -> creux excessif au niveau lombaire.

Les causes de l’hyperlordose lombaire.

La position assise

– En position assise, des épaules en avant et un dos rond au niveau des dorsales aura pour conséquence d’augmenter la cyphose dorsale. Par compensation et afin de toujours tenir un équilibre vertical, notre colonne va augmenter également les 2 lordoses (lombaire et cervicale). Nous obtenons alors une courbure vertébrale comme sur le squelette violet avec un “S” beaucoup plus prononcé. Les contraintes mécaniques sur les vertèbres et les disques intervertébraux changent provoquant hernies, douleurs, contractures, sciatiques etc…

– La position assise est aussi la cause d’un racourcissement du muscle psoas qui relie notre fémur à nos vertèbres lombaires (L1 à L4). Ce muscle relie notre bas du corps à notre haut du corps en traversant notre bassin vers le haut et l’arrière. Son attache supérieure se situant sur les vertèbres lombaires, lorsqu’il se raccourci et s’enraidi lors d’une position assise prolongée, il contraint nos vertèbres vers le bas et le dedans accentuant ainsi notre lordose lombaire.

NE RESTEZ PAS ASSIS, BOUGEZ !! ET ETIREZ VOTRE PSOAS !!

Des abdos faibles et un gros ventre

Une faiblesse des muscles profonds des abdo (Transverse) aura de très mauvaises conséquences sur notre santé et nos douleurs lombaires.

En effet le transverse est un des garant de la lordose normale puisqu’en se contractant il va repousser nos organes et notre colonne vers l’arrière et permettre à notre colonne de se retrouver en situation neutre.

Mais ce n’est pas tout! Il permet aussi de tenir les organes du ventre bien plaqués en arrière, prêt de la colonne. Il garantit ainsi d’avoir un centre de gravité proche de notre colonne et non déporté vers l’avant. Avec un gros ventre et sans un transverse fort, les forces de traction avant sur nos vertèbres sont énormes et augmentent notre cambrure lombaire.

Une chaîne postérieure raide

Les muscles de la chaîne postérieure: muscles spinaux, grand fessiers, ischio-jambiers.

Ils ont tous une attache plus ou moins importante sur les vertèbres lombaires. Leur tonicité et leur souplesse influencent donc directement les forces qui s’appliquent sur celles – ci et la courbe de notre colonne à cet endroit en créant des contraintes mécaniques diverses.

Des muscles forts mais souples sauront diminuer les tensions sur le rachis lombaire et nous apporter une posture confortable.

Une faiblesse des érecteurs du rachis

Egalement appelés “la goutière vertébrale” ou “les muscles spinaux”, ces muscles canalisent notre colonne vertébrale et se situant de part et d’autre de celle – ci.

Ils sont les garants de sa stabilité et de son extension. Des muscles spinaux forts vous permettront de soulever des charges lourdes et de placer votre dos bien droit dans n’importe quelle circonstance.

Pas besoin de s’étaler plus sur le sujet, pour le coup, va falloir bosser sur votre dos pour diminuer vos douleurs lombaires communes chroniques.

Le “flying man” est un excellent exercice pour renforcer les muscles spinaux (Cf photo)

Les attitudes à adopter pour diminuer votre mal de dos

Pensez POSTURE quand vous êtes assis et levez vous régulièrement pour bouger

Etirez l’ensemble de votre chaîne postérieure régulièrement dans un but d’assouplissement

Renforcez vos abdo profonds et vos muscles érecteurs du rachis grâce notamment aux exercices de gainage

Etirez votre psoas, ou encore mieux faites le étirer par quelqu’un d’autre, c’est beaucoup plus efficace!

Bien évidemment les ostéopathes, les kinés, les médecins auront une approche différente et/ou complémentaire en jouant sur la composante viscérale, les fascias, le gain d’amplitude articulaire au niveau lombaire etc…

Néanmoins, quand nous parlons de lombalgie commune chronique, il faudra quasiment systématiquement passer par les conseils cités ci-dessus pour réduire les douleurs sur le long terme et améliorer votre qualité de vie.

Pour plus d’info sur le renforcement des muscles profonds du bassin, exercice, position, méthode, cliquez ici